Retranscription intégrale du texte de Stevenson argumenté par des extraits d'un témoignage "Les rêveries du toxicomane solitaire". Les extraits sont intégrés dans l'édition à l'aide de feuillets et sont en liaison direct avec l'emplacement du texte dans la page.

Un parallèle est donc mis en place entre les deux récits pour faire apparaitre une liaison étroite et évidente entre l'histoire du Dr Jeckyll et ce qu'endure un toxicomane appliqué.

"Je termine mon récit sous l'influence de la dernière pincée de poudre. C'est donc aussi la dernière fois qu'Henry Jeckyll, à moins d'un miracle, peut penser par lui-même et contempler dans la psyché son propre visage, aujourd'hui changé et bien triste. Il me faut terminer ces pages sans attendre car il m'a fallu beaucoup de prudence et de chance pour les soustraire à la destruction."
Robert Louis Stevenson

"Je considérai comme un rare privilège de prendre de l'héroïne. Cette joie, jamais je ne l'ai bradée. Tout du rituel et du plaisir conserva son aspect lustral. Rien de peccamineux dans mon intoxication. Ce fut la grande affaire de ma vie. Je dois à l'héroïne mes plus grandes jouissances en ce monde."
Toxicomane solitaire

Caractéristiques           

Rédaction : Robert Louis Stevenson
Conception graphique : Thibault Rousseau
Impression : AJM Bruxelles
Papier : Cyclus 80g, Biotop 120g
Caractère typographique : Avenir, Granjon
Format : 120x190
Pages : 136




 
Thibault Rousseau